Et se réveiller…

…avec un oui!

Un éditeur qui dit oui!

Et soudain, je suis écrivaine à nouveau.

Publicités

Une réflexion sur “Et se réveiller…

  1. On a tendance à oublier que l’écrivain écrit et que c’est l’éditeur qui publie. Tant qu’il écrit, l’écrivain est un écrivain. Si l’éditeur ne fait pas son travail (encourager le travail de l’auteur jusqu’à maturité du texte, puis publier), il faut s’en prendre à lui, pas à l’écrivain. En tout cas, pas à soi-même comme écrivain… Lâche pas !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s