Séparation

Ma belle-maman m’a demandé il y a quelques temps si j’avais du mal à me séparer d’une courtepointe sur laquelle j’ai travaillé longtemps. J’ai répondu sans réfléchir «Nah. J’aime les faire, mais je ne saurais pas trop quoi en faire une fois terminée. Je les produis pour qu’elles soient utilisées. Ça me fait bien plus plaisir de savoir qu’elle est entre les mains d’un petit loup!»

Or, hier soir j’ai remis une courtepointe à ma cousine pour sa fille toute neuve de 3 semaines. Elle me l’a commandée en mai, si ma mémoire est bonne. Elle l’attendait depuis longtemps! J’ai travaillé dessus longtemps.

C’était une courtepointe un peu spéciale. Ma première vraie commande. La première fois que je fais sur mesure une courtepointe selon des demandes d’une cliente. D’habitude, les gens m’achètent une courtepointe déjà terminée. Mais il y avait plus. C’est pour cette cousine que je me suis mise à faire des courtepointes. Elle attendait le premier bébé de notre génération. J’étais à la maison, en pleine dépression, et j’ai décidé de faire une première courtepointe pour elle et son bébé.

image

Quand elle a appris qu’elle était enceinte du deuxième enfant, elle m’a demandé de refaire une courtepointe dans le même genre, mais dans des teintes de rose pour sa petite fille à venir.

J’aime pas trop faire du rose-rose pour les filles, alors j’ai joué un peu avec les tissus. 

image

image

La plus longue partie a été de choisir le motif pour placer les morceaux ensemble.

image

J’ai tourné et tourné les pièces dans ma tête (et sur mon plancher!) tellement de fois que je ne voyais plus rien.

image

J’ai donc fait un appel à tous sur facebook.

image

Et c’est la principale concernée qui a tranché.

image

Ce soir, j’ai remis à une maman et à sa fille une courtepointe qui deviendra son doudou. Ce soir, j’ai compris qu’on peut avoir un pincement au coeur de voir partir un objet qu’on a aimé et fignolé pendant plusieurs mois. Je suis fière de ce que j’ai fait. J’espère que la petite Eva sera tout aussi heureuse de cette couverture que je le suis.

image

Je te souhaite une belle et longue vie, Eva. Une vie pleine de rebondissements, de joies, de petits bonheurs et de grands plaisirs. Une vie à la hauteur de tes attentes à toi.

Publicités

Le printemps vente fort dans ma maison!

Les bourgeons ont carrément bondis dans les arbres. Un soir, rien. Le lendemain au réveil, tout était vert. Avec les beaux jours qui reviennent (oui, je sais, ce n’est pas si clair cette semaine…), oh magie!, je ne me cherche pas de travail parce que j’ai trouvé un beau contrat jusqu’à la fin de juin. Je cherche encore, évidemment, pour ensuite. Le contrat: donner un coup de main pour le site web de Passeport Vacances. J’y découvre tout plein d’endroits vraiment magnifiques et d’activités géniales à faire toute l’année. Un poste qui me permet de toucher au tourisme, un des secteurs qui m’interpellent, au web, un atout pour plusieurs jobs en communication et de me réhabiliter doucement au 9h à 17h. Contre toutes attentes, j’adore ce rythme! Ça donne de la structure à ma vie. Le changement est drastique, donc ça amène beaucoup de fatigue, mais je suis contente de ce que je fais.

Autre vent de changement, j’ai amélioré ma page Créations. Je veux mettre de l’avant mes travaux d’aiguilles. C’est un passe-temps que j’aimerais beaucoup transformer tranquillement en gagne pain. Ce ne le sera jamais vraiment, je le sais bien, chaque projet prend trop de temps à créer pour ce que je peux charger sans faire peur aux clients. Mais les sous que je ramasse pour un projet permettent de financer le prochain.

Il y a aussi les Ateliers du vendredi! Je me renseigne pour voir comment je pourrais devenir conférencière et m’occuper davantage de ce beau projet. D’ailleurs, nous venons d’avoir de bonnes nouvelles. À suivre bientôt sur notre page facebook!

Je me suis aussi surprise moi-même: j’ai fait une demande d’admission aux HEC. Eh bien! Gestion d’entreprise. On verra si je suis admise! La suite en septembre!

Le printemps, ça surprend toujours un peu, non?