Ligne éditoriale

« Votre manuscrit n’a malheureusement pas été retenu malgré ses qualités d’écriture puisqu’il ne correspond pas à notre ligne éditoriale. »

Qu’est-ce que veut dire exactement cette phrase? Pourquoi les éditeurs ne mettent pas directement cette fameuse «ligne éditoriale» sur le site internet pour qu’on leur envoie des textes qui y correspondent?

Mais au fait, une ligne éditoriale, ça veut dire quoi?

Sylvie Gracia, éditrice aux éditions du Rouergue, répond à cette question!

http://www.enviedecrire.com/quelle-est-la-ligne-editoriale-des-editions-du-rouergue/

Publicités

À petit bonheur, rien à dire?

Depuis quelques temps, un mois et des poussières, je suis amoureuse.

Ça m’est arrivé d’un coup. Après 6 ans et 5 longs mois, j’ai rencontré un homme qui a envie de s’engager et avec lequel j’ai envie de m’engager.

On dit que les gens heureux ne font pas les nouvelles. Que le bonheur est plate à raconter. À petit bonheur, rien à dire? Ah mais non! Pas quand on se bat contre une dépression depuis 3 ans.

Souffle de douceur et d’amour. Ça rend tout plus léger. Pensez-y comme 6 ans sans se faire dire « Je t’aime » sont interminables. 6 ans à n’être que la maîtresse qu’on laisse. Et soudain, un message reçu sur facebook: « Mon lit sera vide sans toi dedans cette nuit. Tu me manques déjà, sweetheart. Je t’aime. »

Ce souffle, il énergise. Il ne me donne pas des ailes, il me ground. Je sais sur quel terrain marcher, soudain. Je sens le sol sous mes pas. Ma marche a une raison d’être, elle suit une route. Elle ne fait plus du surplace ni ne tourne en rond. J’avance.

Entre autres choses, j’ai repris le travail sur cette courte-pointe que j’avais laissée en plan depuis plusieurs mois. Mon bureau trop obstrué, la tâche trop ardue, la difficulté à merappeler où je suis rendue, bref, plein d’excuses pas très sérieuses. Ça ne me tentait juste plus. J’ai repris le travail et je suis très heureuse de l’avancement du projet. J’ai fait quelques tests pour placer mes carrés(sondage sur ma page facebook). wpid-20150307_160805.jpgwpid-20150307_161408.jpgwpid-20150307_161555.jpgwpid-20150307_162958.jpg

wpid-20150307_162418.jpg

Le dernier m’a semblé plus apprécié. J’en étais bien heureuse puisque c’est le motif pour lequel j’ai d’abord entrepris ce projet. J’avais en tête une très belle courtepointe:

87d41982712f86aef77f6eeeee61bdcd

wpid-20150307_225823.jpgJ’ai donc essayé de former mes blocs pour ne pas avoir des motifs différents dans chacun d’entre eux. 30 blocs presque prêts pour la couture. Sauf que mes carrés avaient l’air de tout sauf de carrés.

wpid-fb_img_1425759639830.jpg

Une étape de plus: il m’a fallu trimer 120 petits carrés x 4 côtés = 480 coups de lame rotative! J’en suis à cette étape.

Je crois que j’ai fait le bon choix!

À part cette courte-pointe, j’ai aussi acheté le matériel nécessaire pour en terminer deux autres qui m’attendent patiemment sur ma table de travail. Photos à venir quand je les terminerai! Je suis contente aussi parce que de mettre mon travail sur facebook a donné le goût à deux personnes de me commander une courte-pointe. J’aurai encore du boulot! Super!

Il y a aussi le tricot qui continue. Je reçois de plus en plus de demandes pour des items en laine. J’adore ça! Des pantoufles et un foulard. Les opposés: les premières se tricotent en une journée; j’ai peur de ne pas terminer le second avant la fin de l’hiver! Le résultat dans les deux cas sera magnifique. Un aperçu:

wpid-img_20150221_120522.jpgwpid-received_10152995739271311.jpeg

Le souffle de douceur et d’amour m’a remis à l’écriture. J’ai envoyé un texte à un éditeur belge que j’apprécie beaucoup. Connaissez-vous les éditions Alice Jeunesse? C’est à découvrir!

J’ai aussi mis en route une collaboration avec une conseillère en scénarisation, Dominique Alexis, qui travaille aussi avec des auteurs pour m’aider à obtenir une bourse de perfectionnement du CALQ. Mon objectif est de me trouver une méthode de travail pour terminer un roman sur lequel je travaille depuis plusieurs années. J’ai d’ailleurs sorti de ce roman une nouvelle qui m’a permis de remporter le premier prix d’un concours de textes lancé par le Carrefour international de Théâtre de Québec en 2011. J’espère avoir la bourse pour pouvoir travailler avec Dominique.

Évidemment, tout ça sans oublier mes emplois d’éditrice chez Tête première et Somme toute et d’accompagnatrice littéraire à mon compte que j’ai réussis à continuer malgré la mort de mon laptop! Quel mois!

Bref, je ne chôme pas et mon petit cœur est au chaud.

Et c’est le plus long texte que j’ai écrit sur mon blogue depuis longtemps.

Qui a dit qu’à petit bonheur, rien à dire?